Archives mensuelles : octobre 2012

Lettre aux amis du café philo d’Apt

Mes chers amis,
Je tiens, avant de vous quitter, à vous remercier et à vous dire tout le plaisir philosophique sincère que j’ai eu à de nombreux cafés philos, surtout les années du début ; et par la suite aussi, pour un bon nombre de séances, grâce à votre intelligente et amicale participation. J’ai été enthousiaste et très motivé ; j’ai voulu le plus possible, dans cette arène, lutter pour faire découvrir des questions. Vous m’avez la plupart du temps bien aidé, avec pertinence et sens critique, et je ne saurais mieux vous dire que j’ai été philosophiquement heureux d’être avec vous.
Pourquoi alors me retirer ?
J’ai le sentiment (vieillesse ?) que c’est de plus en plus dur de philosopher dans ce cadre et que je dois laisser ma place à d’autres. Mais, avant de vous quitter, je voudrais vous dire qu’il ne s’agit pas de simplement « animer » (comme un gentil GO), mais de faire que la médiation, la modération soit authentiquement philosophique. Que c’est le philosophe, en tant que tel, avec sa vie philosophique, qui anime le café, et non l’animateur qui peut éventuellement, et on ne sait trop comment, aider à philosopher un peu … Les deux fonctions sont inséparables. Dans les derniers temps j’ai eu le sentiment qu’il devenait très difficile pour moi (pour de multiples raisons, dont certainement le poids de certains clichés à mon égard…) de faire apparaître des questions, un questionnement suivi, construit. Je ne peux mieux faire que de me citer dans le compte rendu du premier café philo de l’année dernière sur le cinéma (aux Seguins, à Buoux) qui m’avait laissé sur une déception, car je sentais qu’il y allait entre nous d’une incompréhension grandissante. Je disais alors (voir notre site) : « Je vais insister sur ce point [= le fait de tenter de faire surgir une ou des questions qui s’enchaînent]. La philosophie est l’art des questions, des problèmes, leurs inventions, etc. Or, bien plus qu’au début de nos cafés, il nous est de plus en plus difficile d’accéder à des questions, de dégager des problèmes. On assiste à des monologues qui se succèdent sans entrer en débat ou discussion avec les autres interventions, des interventions qui ne font pas problème avec elle-même, ni, surtout, qui ne se rapportent que lointainement à la question du jour. Celle-ci semble aller de soi. », etc.
Vous me direz, oui c’est difficile, mais justement à toi de défier l’obstacle et te confronter à la difficulté. Soit. Je l’ai fait pendant longtemps, avec amour et sentiment d’exercer une fonction civique dans la cité. Mais la veine est tarie, je ne sens plus, globalement, dans le public, la même docilité, ni, je crois, je ne dispose de la même confiance — crédit qui permettait de poursuivre, dans les directions que j’improvisais avec vous, de se laisser entraîner dans le suivi d’une question qui peu à peu s’élabore …
Je suis désolé et je voudrais dire à certains dont je connais la fibre philosophique, et l’amitié, que je suis chagriné de ne plus être au rendez-vous ; mais nous trouverons sûrement d’autres moyens de philosopher ensemble, et nous rencontrer à nouveau.
(PS : Après la réunion de ce vendredi 26 octobre, aux dernières nouvelles, le café philo, pour continuer, cherche un « animateur philosophe ! ». Si vous vous sentez de jouer ce rôle ou bien de connaître quelqu’un qui veuille bien s’en charger, faites le savoir, car il y a beaucoup de bonne volonté pour continuer à faire vivre le café-philo d’Apt).

Amicalement,
Philippe Mengue

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]

Avenir du Café Philo d’APT

Philippe MENGUE, qui a animé avec passion le café-philo d »Apt depuis bientôt 15 ans, nous a annoncé au mois de mai dernier qu »il souhaitait prendre du recul et transmettre le flambeau à de nouveaux acteurs.

Trois d »entre nous (Pascal GEHIN, Jean PASTUREAU et Martin VIDECOQ) se sont proposés pour assurer la transition.

Notre première tâche a été de lancer une réflexion sur le devenir des café-philo et de celui d »Apt en particulier. Cette réflexion a eu lieu fin juin avec le thème « DISCUSSION AUTOUR D »UN QUESTIONNEMENT DE NIETZSCHE A PROPOS DE L »AVENIR DES PHILOSOPHES ET DES RELIGIONS ».

Notre deuxième préoccupation a été de rechercher un nouvel animateur qui apporterait ce qui va nous manquer avec le départ de Philippe : solide culture philosophique, qualité d »écoute et capacité de maintenir des débats de qualité. Malheureusement, cette quête, qui a duré tout l »été, s »est avérée infructueuse.

Il nous a paru impossible de maintenir un café-philo sans cet animateur, au risque de le transformer en café du commerce !

Nous nous trouvons donc aujourd »hui devant la question suivante que nous souhaiterions débattre avec vous :

Café-philo d »Apt : mort ou métamorphose ?
le Vendredi 26 octobre, à 18h30, Café Le Galia

VOTRE PRESENCE EST IMPORTANTE POUR DECIDER DE L »AVENIR DU CAFE-PHILO D »APT

Nous sommes donc à la croisée des chemins :
– laisser mourir le café-philo faute de relève pour l »animer
– procéder à sa métamorphose et pérenniser une partie du « patrimoine » qui a été créé autour de ce café-philo

Si vous croyez que la deuxième solution est la bonne, nous faisons appel à votre créativité et à votre imagination pour proposer la suite de cette aventure.
N »hésitez pas à nous transmettre vos réflexions avant le 26, pour enrichir le débat.

Pascal, Jean, Martin

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]