Café philo spécial JAZZ mercredi 1 juin

Dans le cadre du LUBERON FESTIVAL JAZZ
Café philo « le corps du jazz » à 18h au Café l’Anatol’ivre à APT

Animé par Philippe Mengue

Invitée : Catherine Vernerie
danseuse, professeur de Technique Alexander, titulaire du diplôme « culture chorégraphique et histoire de la danse »

Le corps du musicien est encore peu questionné, l’enseignement de la musique fait bien souvent trop peu de place au corps. Pourtant les mouvements, attitudes, respirations déterminent pour une grande part les qualités de la composante sonore. Le premier instrument du musicien n’est-il pas son corps ? Et le spectateur auditeur n’a- il pas lui-même un corps qui respire, qui réagit aux sollicitations de la musique, qui bouge – ou s’interdit de bouger – un corps qui vibre et qui perçoit ? Le Jazz a sans doute grandement contribué à ouvrir quelques portes sur la physicalité de la musique par la part africaine de ses racines, la collaboration étroite avec la jeune danse moderne dans les années trente et quarante, le métissage de ses influences, la pratique de l’improvisation, les origines sociales des musiciens, la diversité des lieux de diffusion…
Qu’en est-il aujourd’hui de la part du corps dans la musique?
Café philo « le corps du jazz » à 18h au Café l’Anatol’ivre à APT

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]