Culture : expos, concerts, …

Culture : expos, concerts, événements, …

Séminaire DÉSIR ET AMOUR COURTOIS à Apt

Le Séminaire DÉSIR ET AMOUR COURTOIS est organisé en collaboration avec la Maison du Parc du Luberon

Tous les séminaires se tiendront, de 18h à 20h, à la Maison du Parc du Luberon, 60 place Jean Jaures, APT, Vaucluse, 84400

les jeudis 20 octobre, 03 novembre, 17 novembre, 8 décembre, 12 janvier

DÉSIR ET AMOUR COURTOIS
(Devenirs imperceptibles II)

Le séminaire de cette année, qui vient à la suite de celui qui portait sur les devenirs imperceptibles, se délocalise (Paris vers Apt) et se propose d’examiner le lien de l’amour courtois avec la théorie lacanienne et deleuzienne du désir. Deleuze et Lacan se réclament également de l’amour courtois et le posent également dans les parages du désir pur. Quel lien le fin amors entretient-il avec le désir chez l’un et chez l’autre ?

L’objet de ce séminaire n’est pas prioritairement d’opérer les machines a sous en france un commentaire de chacune de ces œuvres. Elles sont plutôt mises en position transversale par rapport à notre propre discours qui s’en sert à la fois comme appui théorique et comme ligne d’orientation. L’amour courtois, celui que le chevalier porte à sa Dame, ne sera pas sans vérifier qu’on se situe dans cette zone d’indiscernabilité du désir, que Deleuze nomme « devenir imperceptible ». On y verra comment s’opère dans l’amour courtois l’affranchissement vis-à-vis de la loi du plaisir et comment se construit un désir (amour pur, fin amors…) — dont le moins qu’on puisse dire est qu’il est désintéressé et qu’il constitue un véritable au-delà du plaisir et de son principe.

Interventions prévues :

Pierre Pessemesse, historien et écrivain occitan, « La poésie des troubadours et la naissance de l’amour courtois », le 03 novembre.

Une ouverture est prévue avec la compagnie Lezards bleus-Antoine Le Ménestrel, qui donnera le spectacle « L’Aimant » : Danseur-chorégraphe Antoine Le Menestrel, Régisseur sol : Jean-Luc Bichon ; Chanteuse: Laure Marie, Musique: Baldassar Castiglione.

Hervé Castanet, Psychanalyste, Professeur des universités, Membre de l’Ecole de la Cause freudienne : « Psychanalyse et amour courtois », le 8 décembre

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]

Café philo spécial JAZZ mercredi 1 juin

Dans le cadre du LUBERON FESTIVAL JAZZ
Café philo « le corps du jazz » à 18h au Café l’Anatol’ivre à APT

Animé par Philippe Mengue

Invitée : Catherine Vernerie
danseuse, professeur de Technique Alexander, titulaire du diplôme « culture chorégraphique et histoire de la danse »

Le corps du musicien est encore peu questionné, l’enseignement de la musique fait bien souvent trop peu de place au corps. Pourtant les mouvements, attitudes, respirations déterminent pour une grande part les qualités de la composante sonore. Le premier instrument du musicien n’est-il pas son corps ? Et le spectateur auditeur n’a- il pas lui-même un corps qui respire, qui réagit aux sollicitations de la musique, qui bouge – ou s’interdit de bouger – un corps qui vibre et qui perçoit ? Le Jazz a sans doute grandement contribué à ouvrir quelques portes sur la physicalité de la musique par la part africaine de ses racines, la collaboration étroite avec la jeune danse moderne dans les années trente et quarante, le métissage de ses influences, la pratique de l’improvisation, les origines sociales des musiciens, la diversité des lieux de diffusion…
Qu’en est-il aujourd’hui de la part du corps dans la musique?
Café philo « le corps du jazz » à 18h au Café l’Anatol’ivre à APT

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]