Dates Café Philo

Les dates et présentations des Cafés Philo d’Apt

Café philo du vendredi 13 avril

Le café Philo, animé par Philippe Mengue, se déroulera vendredi 13 avril, à la Cave de Sylla d'Apt, à 18h30

Thème :

« Sans musique la vie serait une erreur (Nietzsche) »

La voix dans tous ses états.

Sans la voix, la vie manquerait de l'essentiel, car la voix est le cri qui vient avec la vie, elle est la première musique et le corps notre premier instrument.
Mystérieuse et communicative, de pouvoir et de plaisir, la voix a de multiples aspects.
Ce lien entre musique, voix, corps et vie sera questionné par nos intervenants.

Avec Monic Cecconi-Botella, compositeur, chef d’orchestre, Prix d’harmonie, contrepoint, fugue et composition au Conservatoire de Paris, Premier Grand Prix de Rome de Composition musicale, Professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris jusqu'en 2002, Présidente de « Les Saisons de la Voix » depuis 2008

Ariane de Fouquières, auteur du livre « Eloge de la valse » petite histoire dansante de la musique

Katherine Couzinet, Orthophoniste

Vendredi 13 avril – Cave de Sylla Apt, à 18h30

Un buffet sur place à participation est prévu.

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]

Café philo du vendredi 30 mars 2012

Café philo, animé par Philippe Mengue

« Science et réalité »

présenté par Martin Videcoq

citoyen de Vaugines, dilettante en sciences et en philosophie

Que se passerait-il si on pouvait faire se rencontrer Platon et Albert Einstein ?

Comment la philosophie peut-elle nous aider à définir la réalité, à accéder à la connaissance du monde ? Comment peut-elle aider le sujet à définir l'objet ? Quel langage les hommes peuvent-ils utiliser pour accéder à la connaissance et pour la transmettre ?

En un mot, comment sortir de la Caverne ?

Vous pouvez consulter les thèmes abordés lors de ce café-philo sur le blog de Martin Videcoq :

http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2011/12/27/science-et-realite-objet-et-sujet.html

http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2012/03/14/science-et-realite-sortir-de-la-caverne.html

http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2011/11/02/de-l-influence-de-la-pleine-lune-sur-les-accouchements.html

Vendredi 30 mars à 18h Café au café « Le Gallia »

Avenue Général Leclercq, Apt 04 90 74 02 97

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]

Café Philo du vendredi 24 février

Le « café Philo » du vendredi 24 février 2012, animé par Philippe Mengue, aura pour thème

« Pourquoi l’homme épuise-t-il la planète ? »

présenté par Pierre-Jean Dessertine :

Philosophe

Les hommes savent, et pourtant ils continuent. Ils continuent d'agir de manière ravageuse pour la biosphère. Les hommes se regardent, avec impuissance, « épuiser » leur planète. Quelle valeur accorde-t-on à notre environnement naturel ? Qu'attend-on de notre interaction avec lui ? Pourquoi ne va-t-on pas là où la raison nous conseille d’aller ? Quel est le sens de ce processus tragique d'épuisement de la planète par les activités humaines ? Nous ne nous contenterons pas de mettre en relation le comportement de l’espèce humaine avec la trace qu'elle laisse derrière elle sur la planète. Ce que nous voulons, c'est comprendre les choix par lesquels elle a pu en arriver là.

Quand nous posons la question « Pourquoi l'homme épuise-t-il sa planète ? », nous ne recherchons pas la cause du problème, nous nous recherchons nous-mêmes, étonnés que nous sommes d'avoir le pouvoir de créer un tel problème.

Vendredi 24 février à 18h30, au Café « Le Royal’s » – Place de la Bouquerie – Apt

Pierre-Jean Dessertine :

« Pourquoi l’homme épuise-t-il sa planète ? »

Éditions ALÉAS – Lyon

Les hommes savent, et pourtant ils continuent.

Ils continuent d'agir de manière ravageuse pour la biosphère.

Les hommes se regardent, avec impuissance, « épuiser » leur planète. Quelle valeur accorde-t-on à notre environnement naturel ? Qu'attend-on de notre interaction avec lui ? Pourquoi ne va-t-on pas là où la raison nous conseille d’aller ? Quel est le sens de ce processus tragique d'épuisement de la planète par les activités humaines ?

Nous ne nous contenterons pas de mettre en relation le comportement de 1-espèce humaine avec la trace qu'elle laisse derrière elle sur la planète. Ce que nous voulons, c'est comprendre les choix par lesquels elle a pu en arriver là.

Quand nous posons la question « Pourquoi l'homme épuise-t-il sa planète ? », nous ne recherchons pas la cause du problème, nous nous recherchons nous-mêmes, étonnés que nous sommes d'avoir le pouvoir de créer un tel problème.

Pierre-Jean Dessertine est professeur de philosophie à Aix-en-Provence. Il a publié des articles dans diverses revues. Il est auteur de plusieurs manuels de philosophie. Il anime le site de philosophie : www.anti-somnambulique.org

Publier
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Reddit] [Twitter] [Email]